Université de Liège

 Laboratoire de Méthodologie de la Géographie

 Ministère de la Communauté française

 Recherche interréseaux en éducation
sur les compétences terminales en géographie

 Frédérique Delvaux et Christine Partoune
Professeurs de géographie
Chercheures en didactique au Laboratoire de méthodologie de la Géographie
Université de Liège
© août 1999

 

World Music


 Compétence géographique de référence
Localiser et situer des événements dans un cadre de références spatialisées.

Objectifs

- Associer des points de repères géographiques à des éléments de la vie courante (ici, la musique);
- Prendre conscience du voyage des courants artistiques, à travers les hommes qui les produisent et les reproduisent;
- Mettre en évidence le fait que la création artistique trouve sa source dans le brassage des cultures;
- Proposer une façon de dépasser le « j'aime bien/j'aime pas », en stimulant la curiosité pour l'histoire et les fondements d'un courant musical;
- Prendre l'habitude de s'interroger sur les dessous d'un courant musical (d'où vient-il, qui l'a fait naître, dans quel contexte, qu'a-t-il apporté de neuf ?)

Durée : 2 h.


 Déroulement

1. Immersion (25')
2. Carte du monde
(15')
3. Métissage musical
(1h)
4. Pistes pour aller plus loin

 1. Immersion (25')
Quand les élèves entrent en classe, de la musique se fait déjà entendre : un morceau de « world music », pour créer l'ambiance.
Quand ils sont tous installés, l'enseignant arrête la musique et demande aux élèves s'ils aiment bien, s'ils écoutent parfois ce genre de musique (sans la nommer), s'ils écoutent de la musique tout court (souvent ?), ce qu'ils aiment comme musique, s'ils vont parfois à un concert.
Il note au tableau les noms des groupes, des chanteurs, des types de musiques que les élèves évoquent.

Ensuite, il affiche au tableau cinq images (format A4), représentant soit des chanteurs ou des groupes, soit le public qui les écoute. Il inscrit une lettre de l'alphabet en dessous de chacune. Ces images sont choisies en relation avec cinq extraits musicaux que les élèves vont entendre. Il s'agira d'essayer d'associer les extraits et les images.
Une deuxième série de cinq est ensuite proposée. Puis une troisième.
Chaque série enregistrée dure maximum 2 minutes - les élèves travaillent deux par deux et notent les résultats sur une feuille. La correction se fait juste après chaque série. On note sous chaque image un ou deux mots pour l'identifier.

La diversité de ces 15 morceaux porte sur les éléments suivants :
- origine géographique
- étalement historique sur le 20ème siècle
- accessibilité pour chacun en tant que musicien (de la fanfare locale au show-bizz)
- courant idéologique
- contexte d'utilisation.

Exemples :
- public à Woodstock (peace and love) - Jimmy Hendrickx
- Reggae - Bob Marley
- chanteurs de jazz - jazz
- public concert hard rock actuellement (motos,...) - full metal rock
- fanfare - chant des wallons
- Brabançonne - public debout, militaire saluant, ou sportifs aux jeux olympiques
- Internationale socialiste - public le poing levé, avec le foulard rouge
- Rap - danseurs dans la rue
- musique a capella - jeunes qui composent à 4-5, en rue
- techno - DJ
- Musique classique contemporaine - orchestre symphonique
- Musique sonore avec instruments récupérés - photo du groupe en train de jouer
- Chant du muezzin - La mecque
- World music moyen orientale
- Musique des aborigènes d'Australie -
- Musique où intervient un instrument des aborigènes

  2. Carte du monde (15')

Chaque groupe de deux reçoit une carte du monde muette avec des emplacements vides prévus pour y inscrire quelque chose.
Il s'agit d'associer chaque musique à une région.
- En un premier temps, les élèves essayent de se débrouiller.
- Après quelques minutes, l'enseignant leur demande de quoi ils auraient besoin pour aller plus loin. Deux choses sont à leur disposition : des atlas et une liste de régions du monde correspondant aux musiques entendues.
Inscrire dans les emplacements le nom de la musique + le nom de la région.
Le cours se termine sur un travail probablement inachevé.
Pour le cours suivant, chaque groupe se renseigne pour vérifier ses réponses et pour savoir de quelle région du monde viennent les musiques qui lui manquent.

 3. Métissage musical (1h)
- Le professeur distribue un « corrigé » de l'exercice à chacun. Il demande ensuite aux élèves ce qu'ils connaissent de l'origine des musiques entendues.
A partir des connaissances des élèves et des images utilisées au cours précédent, faire apparaître le voyage des courants musicaux à travers le monde.

- Distribuer des fiches (une fiche différente par groupe) sur chaque musique entendue, donnant des renseignements sur ses racines (géographiques, sociologiques, idéologiques), rédigées dans un style accessible (exemple : interview de Bob Marley).
A partir de ces fiches et d'un atlas, les élèves essayent de compléter leur carte du monde en y ajoutant des flèches depuis le ou les «lieux racines » jusqu'à la musique dont il est question.

- Mise en commun au rétroprojecteur : chaque groupe explique en quelques mots et le professeur trace les flèches au fur et à mesure sur la carte reproduite sur transparent; éventuellement, il corrige les erreurs.
Les élèves complètent leur carte en même temps.

- Commentaires libres sur les résultats.
- Bilan de l'activité.

Ressource pour le professeur : résumé d'une conférence intitulée "World Music" donnée par Yann Richard au Café de géographie, le 19 janvier 1999. Très intéressante synthèse mettant en évidence les "voyages" des courants musicaux et de grands musiciens, ainsi que les sources musicales "étrangères" qui les ont inspirés.

 4. Pistes pour aller plus loin

En fonction des questions que les élèves soulèveront, on peut imaginer d'approfondir, dans d'autres cours. Exemples : comment fonctionne le show-bizz au cours de sciences économiques, à partir du prix d'une place pour un grand concert...

Ressource internet : le site Musiques du monde.


Retour sommaire Séquences pédagogiques

Retour sommaire Projet compétences

Webmaster : C. Partoune
Dernière mise à jour : 1999